Comment isoler un robinet extérieur ?

Lors des saisons froides, les robinets extérieurs ont besoin d’être protégés pour ne pas être endommagés ou subir un dysfonctionnement.
Habituellement, on focalise notre attention sur l’isolation de notre façade, comble, toiture, mais on oublie que le réseau d’eau doit être isolé, notamment les robinets et les canalisations. En hiver, certains équipements à l’extérieur de la maison ne sont pas à l’abri du gel. Parmi ces équipements, il y a le robinet extérieur et le réseau d’eau du jardin, mais aussi les canalisations.
Mais alors, comment faire pour protéger ces robinets extérieurs ?
Découvrez nos conseils dans cet article.

Les types de robinets

Pour comprendre l’isolation adéquate de vos robinets d’extérieur, voyons ensemble les différents types de robinets

  • Robinet vanne à quart de tour
  • Robinet à soupape
  • Robinet en acier.

Robinet vanne quart de tour

Parmi les robinets extérieurs, le robinet vanne à quart de tour s’ouvre et se ferme par un système d’arrosage en faisant un angle de 90 ⁰. La vanne et le tuyau ont la même taille.

Robinet à soupape

C’est le seul modèle de robinet capable de maîtriser la pression en fonction de vos besoins. La gestion de cette pression se gère par l’ouverture et la fermeture de la soupape.

Robinet en acier

L’un des robinets le plus connu et utilisé ressemble aux anciens modèles à poignée de croix. Les tuyaux sont un peu fragiles comparé à son similaire en acier. Ce qui leur permet de s’adapter à la condition thermique (froid, gel et humidité).

Réalisation de l’isolation du robinet extérieur

Isoler les robinets extérieurs de la maison ou ceux qui se trouvent dans le jardin se fait en quelques étapes.

  • La protection du gel du robinet extérieur
  • La purge des robinets de jardin.

Protection du robinet extérieur contre le gel

En hiver, les robinets extérieurs et les canalisations ont besoin d’être isolés pour continuer de bien fonctionner. Pour cela, vous avez le choix entre isolation de tuyauterie et isolation de robinet directe.

Isolation de tuyauterie

En isolant le tuyau, on assure le bon fonctionnement de notre réseau d’eau et la température de l’eau pour que le gel et le froid ne l’atteignent pas. Pour cela, vous devez placer des manchons isolants sur le tour des tuyaux. Choisissez entre laine de verre et mousse de polyéthylène comme composant antigel. Couvrez les tuyaux en collant ses bords et ses joints pour que la chaleur ne s’échappe pas. Quant aux tuyaux bombés, joignez ses bords par un ruban adhésif ou autre matériel conçu à cet effet.

Isolation de robinet directe

Cette deuxième méthode est plus simple pour empêcher que le gel attaque les robinets. Ici, les manchons ne sont pas conseillés, mais plutôt une bande de serrage. La bande de serrage en polyéthylène est recommandée pour couvrir sa surface avec souplesse.

La purge pour les robinets de jardin

Cette méthode est la plus facile parmi les types d’isolation. Tout ce que vous avez à faire est de fermer l’eau depuis le robinet de purge, c’est celui qui alimente en eau l’extérieur.
Ouvrir ensuite le ou les robinets extérieurs pour évacuer l’eau qui reste entre le bouchon de vidange et le robinet extérieur jusqu’aux canalisations :

  • Fermeture du robinet de purge qui alimente l’eau de l’extérieur
  • Ouverture du robinet extérieur, ceci élimine le reste d’eau dans chaque tuyau
  • Fermeture du robinet : refermer celui-ci une fois l’eau évacuée. Couvrez ce dernier par une bande de linge ou un caoutchouc et doublez-le avec un sac en plastique.

Ne négligez pas l’isolation de vos tuyauteries extérieures pour ne pas dépenser plus, car des travaux de rénovation en plomberie s’avèrent onéreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.