Comment bien entretenir sa piscine ?

nettoyage-piscine

Une piscine est un espace très agréable, surtout lorsque les beaux jours sont là. En revanche, afin de conserver une eau claire, pure et surtout saine, de nombreuses actions sont à mettre en œuvre et il va vous falloir y consacrer du temps.

La propreté de l’eau d’une piscine peut être contrôlée grâce à de nombreux appareils et accessoires, et c’est justement ce dont nous allons vous parler aujourd’hui.

En effet, en fonction du type de piscine dont vous disposez (piscine béton, piscine coque, piscine à débordements, etc.), divers équipements spécifiques sont à prévoir pour entretenir la qualité de l’eau jour après jour.

Il s’agit notamment de matériel comme les filtres, les aspirateurs, les épuisettes, etc., qu’il faudrait également entretenir. Mais pas seulement, puisque nous vous parlerons également des divers produits d’entretien spécial piscine, qui garantiront la propreté de votre eau si vous les utilisez à bon escient.

Alors pour éviter que l’eau de votre piscine ne devienne verte, trouble, ou toute autre chose que cristalline et transparente, suivez bien notre guide du jour.

Préserver la qualité de l’eau d’une piscine

La qualité de l’eau d’une piscine repose sur un équilibre chimique délicat. Toutefois, cet équilibre peut être aisément préservé, garantissant ainsi la clarté et la propreté de votre bassin.

Hors de question de laisser les algues, les impuretés, les bactéries ou même les champignons s’installer chez vous. En mettant en œuvre les bonnes actions, nous allons vous montrer comment bien entretenir votre piscine.

D’abord, avec le bon équipement de filtration et de traitement d’eau, et ensuite, par l’ajout des bons agents chimiques dans l’eau de votre bassin.

Accessoires de filtration pour piscine

Toute piscine traditionnelle (par opposition aux bassins naturels), doit être équipée d’un système de filtration complet et performant. Ce système sera chargé d’assurer une importante partie du nettoyage de l’eau de vos bassins.

Nous verrons dans un second temps, que ce système mécanique de filtration doit être couplé à un traitement chimique adapté, afin de garantir la qualité optimale de l’eau de votre piscine.

Un système de filtration efficace regroupe un ensemble d’appareils, à savoir :

  • La pompe
  • Les buses de refoulement
  • Les skimmers
  • Les bondes de fond

Au niveau des filtres, plusieurs solutions existent, et vous aurez la possibilité de choisir entre l’une d’elles, en fonction de la nature de votre bassin, afin d’assurer la salubrité de l’eau de votre piscine. Nous vous en parlons un peu plus bas dans ce guide.

filtre-piscine

Pompe pour piscine

La pompe est le principal appareil d’un système de traitement de l’eau d’une piscine. Elle se constitue d’un pré filtre, d’un moteur et d’une turbine.

Son rôle est d’aspirer l’eau via un réseau de skimmers, puis de la refouler préalablement filtrée et débarrassée de toutes saletés dans le bassin.

Toutes les pompes ne sont bien évidemment pas identiques. Il faudra choisir la vôtre en fonction du volume et des dimensions de votre bassin, mais également de la tuyauterie et du type de filtre choisi.

Conseil d’entretien : en période de forte utilisation de la piscine, il est recommandé de penser à nettoyer le pré filtre assez régulièrement afin de prévenir tout encrassement problématique.

Buse de refoulement pour piscine

La buse de refoulement est un accessoire indispensable qui permet de renvoyer l’eau filtrée par la pompe dans le bassin. Elle fait en sorte que celle-ci circule correctement dans le circuit de nettoyage, et assure une partie importante de sa filtration.

Généralement, la buse de refoulement est positionnée en face du skimmer, afin d’assurer une circulation optimale de l’eau.

Conseil d’entretien : bien que la buse de refoulement ne nécessite pas d’entretien particulier, il est tout de même recommandé d’y jeter un coup d’œil de temps à autre.

Skimmer

Le skimmer est un élément majeur au sein d’un système de filtration, il est d’ailleurs toujours placé au niveau de la ligne d’eau de la piscine. C’est, en effet, l’un des premiers éléments chargés d’assurer la filtration de l’eau.

Équipé d’un clapet anti-retour, le skimmer sert de pré filtre dégrossissant, qui retient généralement les feuilles, les cheveux, les insectes, ou tout autre déchet tombant dans le bassin.

Le second rôle du skimmer, est de diffuser les traitements chimiques dans l’eau. Grâce à une trappe d’accès, il est, en effet, possible d’y placer des galets de chlore notamment.

Conseil d’entretien : il est conseillé de vider et nettoyer le panier filtrant régulièrement afin d’éliminer les différents déchets qui s’y sont accumulés.

Bonde de fond

Bien qu’elle soit facultative, une bonde de fond placée au fond du bassin permet de booster les qualités de filtration d’une piscine tout en améliorant le brassage de l’eau.

L’autre avantage très pratique de la bonde de fond, est de servir de passage d’évacuation lorsque la vidange de l’eau de la piscine est nécessaire.

Conseil d’entretien : plonger dans l’eau pour nettoyer la bonde de fond est obligatoire, sauf à l’occasion de la vidange complète du bassin.

Filtres pour piscine

Bien qu’il existe différents types de filtre, le vôtre devra être déterminé en fonction du traitement global choisi pour votre bassin. Ainsi, veillez à bien vérifier la compatibilité du filtre choisi avec le reste de votre matériel et traitement chimique, afin que l’ensemble reste cohérent et performant.

Filtre à cartouche :

Le filtre à cartouche est un modèle filtrant très utilisé par de nombreux propriétaires de piscine.

Conseil d’entretien : parce qu’il s’encrasse au fur et à mesure de son utilisation, il est nécessaire de nettoyer le filtre au minimum tous les 3 jours lors des périodes de forte utilisation du bassin. Pour ce faire, il vous suffira d’arrêter la pompe, récupérer le filtre et le rincer à l’eau claire ou le tremper dans une solution nettoyante. En outre, n’oubliez pas de laver également la cuve pour un entretien optimal.

Attention, lorsque vous n’arrivez plus à nettoyer le filtre correctement malgré vos efforts, c’est qu’il est temps de le remplacer.

Filtre à sable :

Le filtre à sable est un système de filtration également très utilisé par les propriétaires de piscine. Il permet de retenir les impuretés les plus fines ayant réussi à passer les pré-filtres.

Conseil d’entretien : le manomètre fourni avec le filtre à sable vous permettra de contrôler la pression du système. Lorsque celle-ci est élevée (1 à 1.5 bars), c’est qu’il est temps de nettoyer votre filtre. Si vous ne disposez pas de manomètre, effectuez le nettoyage du filtre aussitôt que vous remarquez une baisse de la qualité de la filtration.

Pour ce faire, il faudra réaliser ce que l’on appelle un « backwash ». Le backwash consiste à évacuer les déchets accumulés par le filtre dans les égouts en ouvrant les vannes de lavage de la pompe, après l’arrêt de celle-ci, bien évidemment.

Filtre à diatomée :

Le filtre à diatomée est un filtre ultra performant, qui permet de retenir des particules encore plus fines que le filtre à sable. D’autre part, il est aussi plus pratique puisqu’il s’encrasse moins vite, et ne nécessite un entretien qu’une seule fois par mois.

Par contre, il faut noter que ce type de filtration n’est pas compatible avec les eaux trop calcaires.

Conseil d’entretien : comme pour le filtre à sable, c’est le manomètre de pression qui vous indiquera quand procéder au nettoyage du filtre. Pour ce faire, il s’agit là aussi de réaliser un backwash et d’ouvrir les vannes de vidange de la pompe.

En revanche, il ne faudra pas oublier de rajouter des diatomées dans le filtre pour remplacer celles qui seront évacuées lors du nettoyage. Une opération qui nécessitera simplement d’en ajouter directement dans le skimmer ou le conteneur, en fonction du modèle d’équipement dont vous disposez.

Accessoires de nettoyage

En plus du système de filtration de vos piscines, le bon entretien d’un bassin requiert l’achat d’un équipement de nettoyage spécifique.

En effet, la filtration à elle seule ne permet pas d’assurer le nettoyage complet d’une piscine. Avec les bons accessoires, vous aurez la possibilité de déloger toutes les impuretés stagnantes au fond de l’eau que la filtration par aspiration ne parvient pas à retirer. Idem pour les déchets flottant à la surface qui ne feraient que boucher les skimmers et empêcher une filtration efficace si vous les laissiez.

Découvrez dès maintenant les accessoires indispensables lorsque l’on possède une piscine chez soi.

L’épuisette

L’épuisette est bien entendu un accessoire de base lorsque l’on dispose d’une piscine. Très pratique, elle permet d’attraper toutes sortes de déchets flottant à la surface de l’eau, feuilles mortes, etc.

Grâce à son filet à fines mailles, elle est particulièrement efficace et permet de retirer manuellement tous les indésirables de votre piscine.

Conseil d’entretien : il est conseillé de passer l’épuisette à la surface de l’eau plusieurs fois par semaine, et aussi souvent que nécessaire. L’épuisette en elle-même, n’a pas besoin d’être spécialement entretenue si ce n’est de la garder dans un endroit à l’abri du soleil afin d’en garantir la pérennité.

Le balai, ou robot de nettoyage

Le balai pour piscine est un accessoire très pratique qui permet de nettoyer et déloger les poussières pouvant s’accumuler sur les parois et dans le fond de la piscine.

Raccordé au skimmer, le balai se transforme en aspirateur de piscine ou balai hydraulique. Il s’agit d’un robot de nettoyage très pratique, qui fournit une aide supplémentaire pour assurer le nettoyage optimal et rapide de vos bassins.

D’autres modèles, quant à eux, sont équipés d’un système autonome d’aspiration et de bac de récupération des déchets à nettoyer après chaque utilisation.

En outre, vous aurez le choix entre de nombreux modèles de robots sur le marché. Si certains permettent un nettoyage précis de la piscine, d’autre sont encore plus pratiques en permettant d’aspirer aussi bien les parois, que le fond et la surface de l’eau de la piscine.

Conseil d’entretien : très simple d’utilisation, il vous suffira de nettoyer le dispositif après utilisation et de vider le bac à déchet. Par ailleurs, n’oubliez pas de choisir le modèle adéquat en fonction du volume d’eau contenu dans votre piscine.

balai-robot-piscine

Traitements chimiques pour l’équilibre de l’eau

La propreté de l’eau d’une piscine passe aussi et surtout par un équilibre chimique délicat. Pour le maintenir et le préserver, il est important de compléter le système de filtration de l’eau par un traitement chimique adapté.

Cela vous permettra de conserver une eau propre et surtout agréable pour les utilisateurs de la piscine, enfants comme adultes.

La qualité de l’eau d’une piscine se contrôle à l’aide de trois indicateurs principaux. Des paramètres qu’il est possible de régler à l’aide de produits adaptés, afin d’obtenir un équilibre idéal. Il s’agit principalement du pH, du TAC, et du TH. Des éléments dont nous vous parlons plus en détail dans la suite de ce guide.

Le pH

Le pH de l’eau est sans aucun doute l’indicateur le plus important en ce qui concerne l’eau d’une piscine. C’est lui qui permet de connaître la qualité générale de l’eau.

Une eau propre et bien équilibrée affichera un pH compris entre 7 et 7.6. De nombreux appareils et kits de mesure permettent d’évaluer le niveau du pH. C’est d’ailleurs une action à réaliser régulièrement si vous disposez d’une piscine quelle qu’elle soit.

Une eau au pH correct ne sera pas irritante pour les yeux et muqueuses. De plus, elle empêchera le développement d’algues, et préviendra l’entartrage de la piscine.

La valeur du pH est reliée à différents facteurs :

  • Le TH qui correspond à la dureté de l’eau.
  • L’environnement direct.
  • La fréquence des baignades.
  • Le type de traitements chimiques désinfectant utilisé.

Le pH peut être diminué ou augmenté en fonction de vos besoins. Pour cela, il vous suffira d’ajouter du carbonate de soude pour augmenter le pH, ou au contraire, du sulfate d’acide de sodium pour le diminuer.

Pour plus de praticité, nous vous conseillons de choisir un doseur de pH ou un régulateur automatique qui ajustera le pH de votre piscine de façon autonome.

Le TAC

Le TAC (Titre Alcalimétrique Complet) indique quant à lui le taux d’alcalinité de l’eau. Cet indicateur a une influence directe sur la stabilité du pH, c’est pourquoi il est important de le mesurer et de l’ajuster comme il se doit.

Le TAC défini la capacité de l’eau à se stabiliser. De fait, un TAC trop faible pourra fortement influencer le pH. Au contraire, un TAC trop important sera signe que le pH est trop haut. La valeur idéale du TAC doit être comprise entre 12 et 16 °f soit 120 à 160 mg/l.

Pour corriger le TAC, on utilisera du bicarbonate de soude pour le baisser, et un acide pour l’augmenter.

De même que les appareils mesurant le pH, il existe des bandelettes et appareils électroniques pour mesurer le TAC. Mieux encore, certains dispositifs sont même capables de mesurer à la fois le TAC, le pH, et le Chlore en même temps.

Le TH

Le TH (Titre Hydrométrique) représente la dureté de l’eau, autrement dit sa teneur en Magnésium et sels de Calcium. Un TH déréglé rendra l’eau de votre piscine trouble et des tartres commenceront à apparaître à la surface de l’eau et sur les parois du bassin.

L’indice régulier de TH doit être inférieur à 25 °f. Pour plus de praticité, n’hésitez pas à mesurer l’eau avant de remplir votre piscine, puis à la corriger au besoin avec des adoucisseurs d’eau.

Conseil d’entretien général : Le pH est une donnée qui doit être vérifiée très régulièrement. Concernant le TAC et le TH, il suffira d’en contrôler les variables à chaque ajout d’eau dans la piscine, mais également 1 fois par mois minimum sur tout la période de forte utilisation de la piscine.

Désinfecter l’eau d’une piscine

L’eau de piscine est propice au développement de bactéries, c’est pourquoi il est si important de la désinfecter correctement afin de protéger la santé des baigneurs. On trouve aujourd’hui toutes sortes de produits de ce type sur le marché, désinfectants ou oxydants spécial piscine.

Voici les principaux produits, mais aussi ceux les plus utilisés par les propriétaires de piscine.

Le chlore

Le chlore est le désinfectant pour piscine le plus utilisé par tous ceux qui possède une piscine. Efficace, pratique, et offrant un bon rapport qualité/prix, c’est un incontournable.

Son action principale consiste à tuer les bactéries, les impuretés organiques, et les champignons pour une eau toujours propre et saine. On l’utilise à la fois dans le traitement courant, mais également en traitement de choc après un hivernage par exemple.

Le principal inconvénient avec le chlore, c’est sa forte odeur javellisée qui n’est pas très agréable. De plus, lorsqu’il est mal dosé, ou qu’il est utilisé dans une eau au pH trop faible, le chlore peut devenir très irritant pour les yeux.

Dans tous les cas, pour être tranquille, mieux vaut utiliser un doseur de chlore automatique.

L’oxygène actif

L’oxygène actif est une alternative plus écologique, qui permet d’avoir une action désinfectante sur l’eau des piscines. Le problème, c’est que son action est finalement assez limitée. Il sera donc conseillé pour les piscines de petites dimensions au risque d’être totalement inefficace.

En outre, l’oxygène actif est uniquement utilisable en traitement régulier, et jamais en traitement de choc. Par ailleurs, si vous utilisez de l’oxygène actif dans votre piscine, sachez qu’une filtration non-stop sera requise.

Et enfin, dernier inconvénient, il ne fonctionne pas lorsque les températures estivales sont trop élevées, ou si votre piscine est chauffée.

Le brome

Le brome est une autre option, qui présente cette fois-ci pas mal d’avantages. En effet, pour commencer, il n’a aucune odeur, et n’irrite ni la peau, ni les muqueuses.

Ses propriétés désinfectantes sont identiques à celle du chlore ; de ce fait, il est aussi bien efficace en traitement régulier qu’en traitement de choc.

Encore mieux, il n’a aucune incidence sur le pH, et pour plus de facilité, on peut l’utiliser avec un doseur automatique.

Le traitement aux UV

Le traitement aux UV est une technique bactéricide et empêchant le développement d’algues, qui requiert l’installation d’un stérilisateur UV directement dans la piscine. Assez pratique, il permet de limiter l’usage de produits chimiques, bien qu’il faille en revanche combiner ce procédé à un traitement utilisant l’un des composés cités juste avant.

Bon à savoir : le traitement aux UV n’a pas d’incidence sur le pH de l’eau.

Le PHMB

Le PHMB (ou Poly Hexaméthylène Biguanide) est un produit utilisé pour traiter l’eau des piscines. Toutefois, il convient de savoir qu’il est uniquement bactéricide et n’a aucune action sur le développement des algues. Il faudra donc prévoir un anti-algue en complément.

L’un de ses principaux avantages réside dans le fait que ce type de traitement a une durée d’efficacité plus longue que le chlore et le brome. De plus, il n’a aucune incidence sur le pH, et peut être utilisé dans les piscines chauffées, puisqu’il supporte la chaleur sans problème.

À noter que le traitement à PHMB est incompatible avec le chlore, le brome, ainsi que les filtres à cartouche et les filtres à diatomées.

L’électrolyse au sel

L’électrolyse au sel est un type de traitement de piscine simple et pratique, puisqu’il ne nécessite pas d’intervention spécifique. Seules les électrodes placées dans le filtre et contenant le traitement, assureront un traitement efficace en continu.

Le principal problème est que l’électrolyse a une incidence importante sur le pH de l’eau qu’il faudra par conséquent vérifier régulièrement.

Quoi qu’il en soit, les différents traitements doivent être choisis en fonction encore une fois du type de piscine dont vous disposez et de son volume.

En conclusion :

Vous l’aurez compris, l’entretien d’une piscine passe aussi bien par la filtration de l’eau (80 % du nettoyage) que par un traitement chimique adapté (20 % de l’assainissement restant).

L’eau est fragile, et son équilibre repose sur des variables sensibles et très fortement influencées par : l’environnement, le climat, mais aussi par le nombre de baigneurs, ainsi que par la fréquence des baignades.

La filtration et le traitement chimique de l’eau sont donc complémentaires, et doivent être correctement mis en œuvre pour garantir une eau propre et saine en tout temps.