Comment débarrasser vos plantes grasses des cochenilles ?

cochenille-plznte-grasse

Les plantes grasses ou dénommées aussi succulentes sont souvent parasitées par des cochenilles. Ce parasite est vraiment un fléau pour ce type de plantes, il convient donc de s’en débarrasser dès leur apparition.
La cochenille est un parasite très courant, et même avec le plus grand soin apporté à vos plantes, vous n’êtes jamais à l’abri de devoir faire face à cette infection. Comment en venir à bout, c’est ce que nous allons voir…

Savez-vous identifier la cochenille ?

Si les amateurs de plantes grasses s’intéressent de près à leurs plantes et connaissent tout d’elles, ce n’est pas toujours le cas de tout le monde !
Le plus souvent, des personnes qui possèdent une plante grasse, aperçoivent des tâches blanches sur les feuilles, la tige, et s’interrogent alors…

En effet, le premier signe de distinction, relève souvent de ces taches blanches.

Cependant, plusieurs parasites existent, et la cochenille est vraiment minuscule. Mais, en effet, la présence de taches blanches indique souvent sa présence. Parmi les cochenilles, on distingue, les cochenilles blanchâtres, qu’on appelle aussi cochenilles farineuses, qui sont les mâles. D’autres sont de couleur marron, ce sont donc les femelles, et elles sont protégées par un bouclier, ce qui leur donne ce nom de cochenille à bouclier.

De ce fait, les femelles sont plus difficiles à traiter car elles se protègent de leur armure.

Pour les plantes grasses, les cactées, et pour leur bonne santé, il est important de traiter les plantes au plus vite.

Pour commencer, il faut isoler les plantes qui sont atteintes de celles qui sont encore saines, c’est la première précaution à prendre. En effet, les cochenilles se multiplient à très grande vitesse.

Si certaines succulentes craignent moins que d’autres, il reste préférable de séparer les plantes. A savoir aussi que la cochenille apprécie les yuccas ou les orchidées.

Les moyens de traitement

Avec du savon Noir dilué

Le savon noir dilué et projeté en pulvérisation est un bon moyen pour traiter votre plante, c’est aussi un produit écologique. On le trouve dans le commerce comme des grandes surfaces tout comme il est proposé aussi dans les produits d’entretien pour les plantes dans les jardineries, mais attention à ne pas confondre avec d’autres produits plus toxiques que vos plantes grasses n’apprécierait pas !

Avec de l’alcool dilué

L’alcool dilué, à passer ensuite à l’aide d’un coton tige sur les feuilles ou tiges de la plante, est aussi un bon traitement. L’alcool a tendance aussi à fragiliser le bouclier des cochenilles femelles, ce qui est donc une bonne chose.

Il convient d’utiliser de l’alcool ménager ou médical à 60 ou 90°, et bien sûr, comme cela est stipulé, il faudra le diluer avec de l’eau.

A savoir que les plantes grasses qui ont une pruine sur les feuilles n’aiment pas du tout ce type de traitement.

Avec un mélange Huile de Colza, Savon noir et Alcool

Ce mélange, huile de colza, savon noir et alcool offre ainsi un autre traitement efficace pour lutter contre les cochenilles sur vos plantes grasses.

Pour ce faire, il vous faut pour un litre d’eau, une cuillère à café de savon noir liquide, un d’alcool à 90° et une d’huile de colza. On fait ce mélange dans un pulvérisateur, et il suffit ensuite de pulvériser les feuilles et les tiges de la plante infectée.

Autres traitements par produits systémiques

Sur le marché, on trouve de nombreux produits pour traiter les différentes espèces de plantes atteintes de parasites.

Bien souvent ce sont des produits plus nocifs, et plus chers.

La plupart aussi ne sont pas vraiment adaptés pour les plantes grasses et les cactées. Ce sont des produits chimiques qui ne sont donc pas écologiques. La plupart de ces produits dits systémiques ne sont pas fait non plus pour les plantes en intérieur. Aussi, il reste préférable pour toutes ces raisons de s’en tenir à des traitements beaucoup plus naturels et d’autant plus si vous avez des animaux de compagnie ou des enfants en bas âge.

Existe-t-il encore d’autres méthodes pour lutter contre la cochenille ?

Oui, il y a encore d’autres méthodes pour lutter contre les cochenilles et parmi celles-ci, de sortir votre plante infectée sur un rebord de fenêtre ou sur votre balcon. Bien sûr, il ne s’agit pas de sortir la plante quand il gèle dehors.

Selon chaque plante grasse, une température en dessous de 0°C ne convient pas, chacune des plantes peut supporter certaines températures, il faut donc s’en informer avant de prendre cette décision de sortir la plante.

Si une plante est trop infectée et que tous les traitements n’ont pas réussi à venir à bout des cochenilles, il faudra alors s’en débarrasser avant qu’elle n’infecte d’autres plantes.

Conclusion :

Vous voilà désormais plus armé pour lutter contre les cochenilles qui infectent vos plantes grasses.

Hormis les produits chimiques qui ne conviennent donc pas pour les plantes d’intérieur et qui, de toute façon, sont à éviter le plus possible, vous pouvez avoir recours à ces méthodes naturelles.

Ces produits sont écologiques et vous pouvez donc les utiliser aussi en prévention, avec modération bien sûr, l’essentiel étant de rester vigilant sur la santé de vos plantes, afin de pouvoir traiter à temps ! 

Laisser un commentaire