À quoi sert le stage de sécurité routière ?

Qu’il s’agisse d’une envie de récupérer des points ou suite à une condamnation, le stage de sécurité routière est une formation qui sert à récupérer des points de permis ou alors à éviter une condamnation. Le stage de sécurité routière peut être suivi volontairement ou être imposé par un procureur de la République.

Le stage de sécurité routière : qu’est-ce que c’est ?

Comment se déroule le stage de sécurité routière ?

Le stage de sécurité routière est une formation qui peut être suivie sur l’initiative du conducteur ou par obligation. Il dure deux jours complets pour un total de 14 heures. Cette formation à la sécurité routière aborde différents points de la conduite et la tenue au volant dans le but de sensibiliser et d’améliorer le comportement des conducteurs sur la route. Le stage de sécurité routière n’est ni un contrôle ni un examen de conduite. C’est un espace d’échange entre conducteurs et professionnels, qui pousse le stagiaire à parler librement avec les experts pour repérer et éliminer les mauvaises habitudes prises au volant avec le temps.

Le stage de sécurité routière est encadré par deux professionnels diplômés, un psychologue et un expert en sécurité routière.

Quelles sont les aptitudes acquises avec un stage de sécurité routière ?

À la fin du stage de deux jours, le conducteur doit avec acquis différentes connaissances comprenant :

·         La compréhension et prévention du danger qu’entraînent des mauvaises habitudes au volant comme téléphoner en conduisant, une sensibilisation à la vitesse excessive, etc .

·         De nouvelles bases concernant  le Code de la route.

·         Les différents comportements à adopter en cas d’accident.

·         La sensibilisation et la prévention contre la conduite sous emprise de produits altérant les capacités d’attention et de réflexion (alcool, drogue, etc.)

Plusieurs entreprises proposent des stages de sécurité routière. Team Pilotage fait partie de l’une d’elles. L’organisation offre en plus un suivi personnalisé des participants au stage pour une expérience optimale et ainsi aider les conducteurs à rectifier leur comportement et à préserver leur sécurité ainsi que celle des autres.

Les quatre types de stages et leur utilité :

Il existe 4 raisons pour s’inscrire à un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il fait savoir que dans tous les cas, les stages sont identiques et se déroulent de la même manière.

Le stage volontaire pour regagner des points

C’est la première option. Beaucoup de Français ayant perdu quelques points cherchent à regagner ceux-ci pour éviter de voir leur permis désactivé. Pour récupérer des points, le stage de sensibilisation à la sécurité routière est la meilleure option. Il est possible de s’inscrire à ces stages 1 fois par an au maximum, pour récupérer jusqu’à 4 points sur son permis. Pour ce faire, il faut aussi que le permis soit toujours valide.

Le stage obligatoire en permis probatoire

Lorsqu’une personne est encore en période de permis de conduire probatoire et fait un accident ou une infraction au code la route, celle-ci est obligée de suivre un stage de sensibilisation si plus de 3 points lui sont retirés. Il lui sera également possible de regagner jusqu’à 4 points grâce à ce stage. Il faut savoir que le conducteur en permis probatoire a un délai de 4 mois à partir de la réception d’une lettre en courrier recommandé exigeant de lui de suivre ce stage. À la fin du stage, la personne dispose de deux semaines pour déposer une demande de remboursement de l’amende de son infraction.

Le stage volontaire sur décision de justice

Suite à un jugement pour une infraction routière, un juge peut proposer au conducteur de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière au lieu d’une autre peine (amande, etc. …). Ce stage est considéré comme volontaire puisque la personne jugée peut choisir de refuser la formation et préférer s’acquitter de sa peine.

Dans le cas de la réalisation de ce stage, il est impossible de récupérer des points perdus.

Le stage obligatoire en complément d’une décision de justice

Proche du cas précédent, ici le stage de sensibilisation à la sécurité routière est obligatoire en complément d’une autre peine ou en tant que sanction principale. Le prévu n’a pas le choix et doit se soumettre à la décision du procureur sous risque d’un autre jugement plus sévère. Il est impossible de récupérer des points perdus dans ce cas-ci.

Combien coûte un stage de sécurité routière ?

Le stage de sécurité routière est toujours payant, et cela selon le tarif du centre de stage que vous choisissez. Il existe plusieurs centres agréés en France pour délivrer des stages de sensibilisation. Les tarifs des stages se situent entre 200 et 350 euros pour deux jours. Le stage n’est jamais remboursé. Les frais sont à la charge du conducteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.