Que faut-il savoir sur l’art topiaire ?

Art topiare

Nombreuses sont les techniques qui sont appliquées dans l’aménagement des espaces verts et l’art topiaire est l’une d’entre eux. Terme encore très peu connu, l’art topiaire n’est pas pour autant moins utiliser. Méthode servant à l’embellissement des végétaux, presque tout le monde a déjà pu admirer au moins une fois dans sa vie le résultat de l’art topiaire. Mais sait-on vraiment ce qu’est l’art topiaire ? D’où vient-elle ? Ou encore les arbres sur laquelle elle peut être appliquée ? Pour avoir plus amples informations sur cette technique, on vous invite à suivre l’article.

Définition de l’art topiaire.

L’art topiaire est une technique de taille des arbres qui sert à tailler les arbres et arbustes dans un objectif d’embellissement du jardin par la formation de diverse et variée forme avec les végétaux, les formes peuvent être géométriques, animales ou encore de personnage. À cause de ces différentes formes réalisaient sur les arbres et arbustes, cette technique est considérée comme une sculpture sur des végétaux.

Activité très technique, l’art topiaire nécessite un peu de dextérité et la maîtrise des méthodes de coupe en vigueur dans le domaine de l’élagage et de l’aménagement paysager. Pour pouvoir la pratiquer, il faut être un arboriste professionnel qui connait l’ensemble des techniques et des règles de l’horticole.

L’origine de l’art topiaire

Technique servant à rendre les jardins plus esthétiques, elle est très utilisée sur les espaces verts publics, mais également de plus en plus, sur les jardins privés. L’art topiaire n’est pas une technique nouvelle, car elle a fait son apparition dans l’antiquité, mais sa popularisation a été effectuée durant la Renaissance, où elle servait à l’ornement des différents grands domaines en Italie. Elle a été également très utilisée pour embellir les différents jardins des châteaux en France et est même devenue depuis synonyme de l’excellence à la française en matière d’aménagement paysager.

Les arbres qui sont éligibles à l’art topiaire

Pour être éligibles à cette technique, un arbre ou un arbuste se doit de remplir deux conditions : avoir des branches résistantes ainsi qu’un feuillage très dense qui supporte les tailles qui sera assez fréquentes effectué sur elle. Et nombreux sont les types d’arbre et arbuste qui remplissent ces conditions-là comme les buis, qui est le végétal le plus utilisé dans la pratique de l’art topiaire grâce à la densité de son feuillage et sa croissance très propices au maintien des formes réaliser sur elle. Le troène est aussi un parfait candidat pour cette technique, car elle a une croissance qui permette de développer les formes géométriques ou autre. Ensuite, les arbres de type conifère, le cyprès d’Italie ou encore le thuya donnent également la possibilité de sculpter des formes sur elle. Enfin, il est à noter que même si cela sont les plus utilisées dans l’art topiaire, d’autres types d’arbres et arbustes offrent aussi la possibilité de pratique de cette technique même elles ne sont pas les premiers candidats choisis comme le chèvrefeuille arbustif, le lierre ou encore les houx.

Les outils nécessaires pour la pratique de l’art topiaire

Pour qu’elle soit pratiquée dans les règles de l’art, les professionnels doivent utiliser certains outils comme la cisaille manuelle, la taille haie électrique ou encore le sécateur. C’est le cas du paysagiste qui se trouve dans le 07 qui dispose de tous les outils indispensables pour mener à bien sa mission. Ces outils servent à tailler les arbres pour prendre la forme que l’on souhaite. Pour ne pas se tromper et être assuré d’avoir la forme que l’on souhaite, les professionnels s’aident de guide de taille boule, de gabarits, du cordeau et enfin de tuteurs.

A propos de l'auteur

Sylvain

Je partage sur ce site des réponses aux questions importantes ou recherches d'informations que je fais sur le web. Le but de regrouper les meilleures informations sur le sujet donné.

Laisser un Commentaire